Chaire Cyber CNI

Chaire Cyber CNI – Cybersecurity for Critical Networked Infrastructures

Wedding Best Man Signature Formal  - Herm / Pixabay

Renouvellement de la Chaire Cyber CNI : signature par les partenaires lors du FIC 2019, le 22 janvier à Lille

Après trois années de fonctionnement, la Chaire dédiée à la Cybersécurité des Infrastructures
Critiques (Cyber CNI) est renouvelée pour une période équivalente grâce à l’engagement de
ses partenaires académiques et industriels. Chaire de l’IMT, portée par IMT Atlantique (via ses
équipes de recherche du laboratoire LabSTICC, UMR CNRS 6285), elle s’appuie sur le
partenariat des écoles Télécom ParisTech et Télécom SudParis (via les équipes de recherche
des laboratoires LTCI et SAMOVAR, UMR CNRS 5157) et bénéficie, dans le cadre du Pôle
d’excellence cyber, du soutien de la région Bretagne, un territoire à la pointe de la
cybersécurité.
Dans le cadre d’un partenariat de mécénat porté par la Fondation Mines-Télécom, cinq
partenaires industriels s’engagent pour cette nouvelle période : AIRBUS, AMOSSYS, BNP
Paribas, EDF et Nokia Bell Labs. La signature de renouvellement de la Chaire a eu lieu lors du
FIC (Forum International de la Cybersécurité) à Lille le 22 janvier 2019 à 14h.

Inaugurée en janvier 2016, la Chaire Cyber CNI conduit depuis des travaux de recherche et participe à la formation dans son domaine de spécialité, la cybersécurité des infrastructures critiques (réseaux d’énergie, infrastructures numériques, processus industriels, usines de production d’eau, systèmes financiers, …). Cette discipline scientifique
récente est rapidement devenue un sujet inévitable pour bon nombre d’entreprises et d’organisations. Cette première phase de la chaire a permis des avancées significatives pour améliorer la sécurité et la résilience des infrastructures, notamment dans les domaines de la détection de comportements malveillants en utilisant des techniques d’apprentissage automatique, de la visualisation 3D d’événements de sécurité ou du diagnostic des causes accidentelles ou malveillantes d’un incident de sécurité.

Si la thématique principale reste la cybersécurité des infrastructures critiques, la Chaire Cyber CNI élargit, dans sa phase 2, son domaine d’expertise et de recherche : le renforcement des actions concernant l’application de l’intelligence artificielle (IA) à la cybersécurité, le partage et la mutualisation des renseignements sur la menace (Threat Intelligence), les applications industrielles des objets connectés (Industrial loT), la blockchain… figurent ainsi parmi ses nouvelles thématiques de recherche.


De nouvelles thèses porteront ces objectifs, en complément de celles déjà ouvertes. En parallèle, la phase 2 de la Chaire Cyber CNI prévoit un renforcement des actions de communication, des évènements de promotion, et in fine, de la valorisation des travaux réalisés. « La Chaire Cyber CNI, portée par IMT Atlantique, est historiquement une des premières traitant de cybersécurité à ce niveau majeur de compétence et d’innovation sur le sujet complexe des infrastructures critiques. Le travail effectué ces dernières années, déjà remarquable, va se poursuivre par un engagement réitéré de tous, académiques, industriels, partenaires, étudiants, doctorants, dans la seconde phase du processus, autour de nouveaux sujets primordiaux. Le renouvellement de la chaire est donc à ce titre d’une importance cruciale, que justifient des nouveaux axes de recherche, des enjeux toujours croissants, mais aussi une attente importante des contributeurs dont les besoins sont toujours et justement plus prégnants. », Serge Maurice, Airbus & président du Comité de pilotage de la Chaire Cyber CNI.

Pour en savoir plus : http://www.chairecyber-cni.org
Inscription à la newsletter : http://cybercni.fr

A propos de l’IMT www.imt.fr

L’Institut Mines-Télécom est un établissement public dédié à l’enseignement supérieur et la recherche pour
l’innovation dans les domaines de l’ingénierie et du numérique. A l’écoute permanente du monde économique,
l’IMT conjugue une forte légitimité académique et scientifique, une proximité avec les entreprises et un
positionnement unique sur les transformations numériques, industrielles, énergétiques et écologiques majeures
au XXIe siècle. Ses activités se déploient au sein des grandes écoles Mines et Télécom sous tutelle du ministre
en charge de l’Industrie et des communications électroniques, d’une filiale et de partenaires associés ou sous
convention. L’IMT est membre fondateur de l’Alliance Industrie du Futur. Il est doublement labellisé Carnot pour la
qualité de sa recherche partenariale. Chaque année une centaine de start-up sortent de ses incubateurs.

A propos d’IMT Atlantique www.imt-atlantique.fr

IMT Atlantique est une grande école d’ingénieurs généralistes (parmi les 400 premières universités du monde du
THE World University Ranking 2019, en 3ème position des écoles d’ingénieur de France), reconnue
internationalement pour sa recherche (présente dans 4 thématiques du classement de Shanghaï). Elle appartient
à l’Institut Mines-Télécom et dépend du ministère en charge de l’industrie et du numérique.
Disposant de 3 campus, à Brest, Nantes et Rennes, d’un incubateur présent sur les 3 campus, ainsi que d’un site
à Toulouse, IMT Atlantique a pour ambition de conjuguer le numérique, l’énergie et l’environnement pour
transformer la société et l’industrie par la formation, la recherche et l’innovation et d’être, à l’international,
l’établissement d’enseignement supérieur et de recherche français de référence dans ce domaine.
IMT Atlantique propose depuis septembre 2018 une nouvelle formation d’ingénieurs généralistes. Les étudiants
sont recrutés sur le concours Mines-Ponts. L’Ecole délivre par ailleurs deux diplômes d’ingénieur par la voie de
l’apprentissage, des diplômes de masters, mastères spécialisés et doctorats.
Les formations d’IMT Atlantique s’appuient sur une recherche de pointe, au sein de 6 unités mixtes de recherche
(avec le CNRS, l’INRIA, l’INSERM, des universités ou écoles d’ingénieur), dont elle est tutelle : GEPEA, IRISA,
LATIM, LABSTICC, LS2N et SUBATECH. L’école s’appuie sur son excellence en recherche dans ses domaines
phares (énergie et numérique, cybersécurité, environnement et numérique, industrie du futur, nucléaire, santé et
numérique, risques et interactions) et en couplant les domaines scientifiques pour répondre aux défis de demain :
transition numérique, transition environnementale, transition industrielle, transition énergétique, santé du futur et
recherche fondamentale.
L’École est membre de l’institut Carnot M.I.N.E.S (Méthodes Innovantes pour l’Entreprise et la Société), de
l’institut Carnot Télécom & Société numérique (TSN) et membre fondateur de la communauté d’universités et
d’établissements Université Bretagne Loire.

Marc-Oliver Pahl
Latest posts by Marc-Oliver Pahl (see all)

Related Posts

FIC 2021: Secure-IC

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.